Page 1 sur 1

Malawi, les enfants gâtés de la cichlidophilie?

Posté : 22 oct. 2012 10:22
par J-S
Salut,

Des importation de qualité arrivent régulièrement des quatre coins du lacs (Malawi, Tanzanie, Mozambique, même de la Réserve du Malawi!).

Beaucoup d'espèces sont disponibles, pas en permanence certes, mais sur une période suffisamment longue il est possible de toucher à presque tout.

Je penses par exemple aux cichlidés d'Amérique ou d'Afrique de l'Ouest, peu ou pas d'importations, ou alors beaucoup mais parfois avec des lots dépareillés, mélangés.

Les pratiques aussi ne sont elles pas différentes? Renouvellement fréquente de population, phénomène de mode. Coup de cœur. :coeurs:

Qu'en pensez vous?

J'espère avoir le point de vue de tous, pas seulement des amateurs des cichlidés du lac Malawi!

A vos claviers! :aga:

Re: Malawi, les enfants gâtés de la cichlidophilie?

Posté : 22 oct. 2012 10:41
par ElTofi
j'ose un avis...

les deux situations sont tout de même assez différentes... sans masteriser complètement le sujet Malawi, je pense que les lacs du rift sont quand même beaucoup plus faciles d'accès et de pêche que les portions d'Amazonie du Brésil (mais pas seulement : Colombie, Pérou, Vénézuela, Argentine, etc...) D'une part, la région de pêche est moins étendue sur le rift, d'autre part, il existe beaucoup plus de structures de pêche, mieux équipées, plus proches des axes de communication (voir des aéroports) et enfin, il s'agit d'eaux disponibles à la pêche toute l'année (pas de crues ou de secteurs inondés)...

en Amérique du Sud, il faut parfois plusieurs jours (semaines) entre le départ en campagne de pêche, l'arrivée sur les spots de prélèvements, la rentabilisation du coin (pêche et collecte), le retour, l'acclimatation à la ferme d'export et peut-être encore un intervenant intermédiaire. Ajoutez à cela les nombreux coins inexplorés, inaccessibles la moitié de l'année (saison des pluies), la guerrilla de certains territoires, l'absence de voies autres que navigables, les braconniers (animaux, bois, cultures) et traficants en tous genres... Sans compter que nombre de rivières sont encore à explorer pour leur aspect aquariophile...

je pense que la bio-diversité est aussi différente... Les lacs "fermés" du rift ont une énorme population, mais finalement très restreinte, si on tient compte du volume total d'eau. Est-ce que je commets une grosse erreur en mentionnant que la plupart des poissons se trouvent très proches des côtes, et pas très profond... il n'y a pas quantité de genres et d'espèces pélagiques, il n'y a pas quantités de biotopes possibles dans les lacs du rift, souvent par eutrophisation et/ou pollution-surpêche.

de mon point de vue, des poissons mieux regroupés et plus faciles à pêcher en Afrique... contre plus de biodiversité en Amérique du Sud, mais sur de beaucoup plus grands territoires, moins bien équipés, moins bien structurés...

Voilà... vous aurez compris qu'à choisir, ma préférence va (par ignorance, sans doute) aux poissons d'Amérique du Sud :D sans provocation aucune...

Re: Malawi, les enfants gâtés de la cichlidophilie?

Posté : 22 oct. 2012 11:30
par Nicopong24
Par rapport aux facilités de pêche au Malawi, il y a quand même des inégalités, certaines localités sont difficiles d'accès voir dangereuses en raison des hippopotames présents près des côtes (ou alors des crocodiles), et certaines espèces se trouvent à des profondeurs assez importantes, nécessitant des paliers de décompression sur plusieurs jours avant de pouvoir les remonter en surface (par ex les Maylandia sp. "membe deep" dont le prix s'explique de cette façon). Certaines variétés d'haplo ne seront jamais importées à cause de la profondeur trop importante à laquelle ils vivent : on peut les voir sur le bouquin de Konings photographiés hors de l'eau car ils meurent en arrivant à la surface (certainement des problèmes de décompression) et surtout parce qu'il est trop compliqué de les photographier à cette profondeur.
Après si on retrouve autant d'espèces disponible du Malawi c'est aussi parce que ce biotope rencontre plus facilement du succès en raison des couleurs vives des poissons et représente aussi un marché plus important...
On trouve aussi beaucoup d'aquariophiles dans ce domaine qui pratiquent leur passion comme une collection où posséder la rareté est de mise...
Et puis les effets de mode, à certains moments sur les forums tout le monde veut une espèce parce qu'un tel a fait des photos sublimes... Il y a aussi ceux qui se séparent de certaines espèces parce que tellement diffusées, ils ne peuvent plus caser leurs repros et vont acheter de nouvelles espèces plus convoitées...

Re: Malawi, les enfants gâtés de la cichlidophilie?

Posté : 22 oct. 2012 13:07
par bal42
Ça fait bien longtemps que l'on a pas eu d'import du Mozambique.

Est ce que ce n'est pas pareil avec le Tanga?

Re: Malawi, les enfants gâtés de la cichlidophilie?

Posté : 22 oct. 2012 13:30
par Lionel1
P. a écrit :La réponse est simple :
prenez M Dugland, mettez le dans une jardinerie dans laquelle il n'y connait rien.
Posez le devant un bac de petits lombardoi tout pourris et un bac de petits Acarichthys et vous avez la réponse.
C'est la même réponse que ça :
http://www.cichlidsforum.fr/viewtopic.php?t=29984
Je suis vraiment pas sur que le lombardoi soit plus vendu que le scalaire

Re: Malawi, les enfants gâtés de la cichlidophilie?

Posté : 22 oct. 2012 13:43
par bal42
Oui mais les scalaires qui se vendent le plus sont des "scalaires koï" :silly:

Re: Malawi, les enfants gâtés de la cichlidophilie?

Posté : 23 oct. 2012 11:02
par Patapon
bal42 a écrit :Ça fait bien longtemps que l'on a pas eu d'import du Mozambique.

Est ce que ce n'est pas pareil avec le Tanga?
les imports du Tanga sont réguliers du Burundi, de la Tanzanie et de la Zambie.

Par contre, les imports de RDC sont faibles en raison de la situation politique du pays.

Re: Malawi, les enfants gâtés de la cichlidophilie?

Posté : 23 oct. 2012 11:04
par bal42
Je ne pensais pas qu'aux imports. Je me demande si la problématique soulevée par JS n'est pas la même en générale. Le Tanga aussi engendre des enfants gâtés?

Re: Malawi, les enfants gâtés de la cichlidophilie?

Posté : 23 oct. 2012 11:34
par J-S
Oui! et essayons de placer le débat plus haut. :bocal:

Re: Malawi, les enfants gâtés de la cichlidophilie?

Posté : 23 oct. 2012 12:25
par Nicopong24
bal42 a écrit :Je ne pensais pas qu'aux imports. Je me demande si la problématique soulevée par JS n'est pas la même en générale. Le Tanga aussi engendre des enfants gâtés?
je pense aussi, il y a aussi certaines modes en tanga, certains pratiquent aussi la collection d'espèces rares, je pense notamment au tropheus qui bénéficient pas mal d'effets de mode, à l'instar des mbunas du Malawi.

Re: Malawi, les enfants gâtés de la cichlidophilie?

Posté : 23 oct. 2012 17:16
par Benoit J.
Le marché du Tropheus et du Petrochromis prend toute la place, ou presque, des exportations actuelles, en svg. Le marché est bien pourrit par la crise, les magasins spécialisés le ressentent très fort depuis deux/trois bonnes années...
Par essence, les espèces rares ne se collectionnent pas, ceux qui ont la chance d'en avoir, généralement, font le plus possible pour diffuser leurs souches, bien sûr il y a et il y aura toujours des spéculateurs ("amateurs") qui se fonderont sur la rareté pour exploiter des filons, mais ils ne sont pas légions, les "échangeurs, donneurs, vendeurs sans bénef" sont très nombreux.
C'est aussi à ce genre d'échanges que les groupes peuvent servir, au moins les poissons peuvent être suivi un minimum. :gold:

Vive les groupes et leurs diversités, les groupes sont la "biodiversité" de la cichlidophilie... :D

Re: Malawi, les enfants gâtés de la cichlidophilie?

Posté : 23 oct. 2012 17:58
par Flodèp
J'ai quand même l'impression que ces derniers temps les nouveautés étaient du coté de l'Amérique du sud et de l'Afrique de l'ouest. Même si je ne m'y intéresse pas trop j'ai pas vu de réelles nouveautés du coté des grands lacs. Par contre ont été importés des Crenicichla d'Argentine avec le fameux sp botox et C. hu par exemple ou même des espèces du Brésil peu vues depuis longtemps (C. compressiceps) , Limbochromis robertsi et Heterochromis multidens en Afrique de l'ouest. Je pense que l'impact n'est pas le même qu'en Malawi car le nombre de personnes intéressées est moindre et que les chances de reproduction et de diffusion sont bien moindre, donc ça fait moins le buzz quand même, à la différence des sp polit ou des poisson du récif de Maison lorsqu'ils sont arrivés

Re: Malawi, les enfants gâtés de la cichlidophilie?

Posté : 23 oct. 2012 18:08
par chalamala
Patapon a écrit :... les imports du Tanga sont réguliers du Burundi, de la Tanzanie et de la Zambie. Par contre, les imports de RDC sont faibles en raison de la situation politique du pays.
Réguliers, mais moins fréquents qu'avant : dans les années '80, Verduijn, aux Pays-Bas, rentrait du sauvage presque tous les mois ! Maintenant c'est 3 ou 4x/an. Ici en Belgique c'était pareil pour Aqua Blue Zaïre, dans la banlieue anversoise; ce magasin n'existe plus, de même qu'Angelicus ou WTF à Bruxelles. Idem pour Aquaria Antwerpen (essentiellement du Burundi); maintenant ils ne rentrent plus que de l'élevage tchèque ! Actuellement la meilleure adresse belge, ce sont les aquariums de Marbais, mais là aussi les arrivages de Tanga sauvage ne dépassent pas les 3 à 4x/an. Les Belges se déplacent donc maintenant chez Aqua Treff à Duisburg, mais là aussi le choix n'est plus ce qu'il était il y a dix ans encore...
Le Tanga traverse une période de vaches maigres !

:(