Petit compte-rendu du Congrès annuel, cette année à REVEL
https://www.francecichlid.com/compte-rendu-du-congres/

140 litres 99x38x38 spécifique neolamprologus similis

Interochromis, Limnotilapia, Lobochilotes , Petrochromis, Pseudosimochromis, Simochromis, Tropheus
Eretmodus, Spathodus, Tanganicodus
Mollets ronds
Messages : 571
Inscription : 29 sept. 2010 09:11
Localisation : Île de France
Contact :

Message par Mollets ronds » 31 mars 2011 16:33

MusashiChan a écrit : Probable ou expérimenté ?
En général, je ne parle que des poissons que j'ai expérimenté :wink: .
Donc une colonie de multi dans un 100 l puis dans un 600 l communautaire sur plusieurs années.
J'ai aussi eu des similis dans un 300 litres communautaire pendant quelques mois (bilame collé pendant mes vacances), et je n'ai pas remarqué de différences de comportement avec les multifasciatus. Les similis semblaient moins prolifiques, mais ça peut s'expliquer par la différence de colocataires dans les bacs. Pour moi il n'y a pas plus de différences entre ces deux poissons qu'entre deux Julido transcriptus de localités différentes.
Ce sont les conchylicoles les plus faciles à élever que j'ai eu. Aucuns des individus des deux "espèces" n'a eu chez moi un comportement pétricole. Pour ça, je me base sur les vidéos de H. Buscher.

Avatar de l’utilisateur
MusashiChan
Messages : 458
Inscription : 11 sept. 2010 12:05
Localisation : Lyon (69)
Contact :

Message par MusashiChan » 31 mars 2011 17:40

Chez moi, mes similis sont assez territoriaux entre eux. Entre mâles beaucoup, sur 1m50 ils ont chacun une moitié stricte et entre femelles du même mâle, c'est le mâle qui doit faire la loi, elle n'arrêtent pas de se foncer dessus. Ca va mieux depuis qu'elles ont un tas chacune, mais ça ne durera pas vu le nombre de petits...

Et de mon côté, le couple qui n'a pas encore de ponte est très pétricole, ils naviguent aussi souvent dans le bas des rochers voire jusqu'en haut que vers leur tas de coquilles. La femelles encore plus que le mâle qui s'évertue à préparer le nid familial pendant que sa femelle se balade avec les cypri...
Vous croyez qu'un gars à Mbity a payé 50€ pour avoir un gymnocephalus cernuus sauvage dans son bac français ?
Galerie photos : http://musashichan.com/

Mollets ronds
Messages : 571
Inscription : 29 sept. 2010 09:11
Localisation : Île de France
Contact :

Message par Mollets ronds » 31 mars 2011 18:41

La différence tient peut être au fait que j'ai toujours proposé un lit de coquilles conséquent (de l'ordre de 150). Il y a aussi des variations individuelles prononcées au sein d'une même espèce chez les conchylicoles. J'ai actuellement un groupe (2/4) de Neolamprologus Calliptérus et les deux mâles ont un comportement très différent l'un de l'autre. Je précise qu'ils ont été successivement, l'un puis l'autre, dominants.

Avatar de l’utilisateur
MusashiChan
Messages : 458
Inscription : 11 sept. 2010 12:05
Localisation : Lyon (69)
Contact :

Message par MusashiChan » 31 mars 2011 20:20

D'ou mon intervention plus haut pour remarquer que le comportement en milieu naturel peut être différent du maintient ; et en plus différent selon le milieu proposé.
Vous croyez qu'un gars à Mbity a payé 50€ pour avoir un gymnocephalus cernuus sauvage dans son bac français ?
Galerie photos : http://musashichan.com/

jmfr34
Messages : 140
Inscription : 26 juin 2010 20:47
Localisation : France - Montpellier

Message par jmfr34 » 04 avr. 2011 12:05

Petit témoignage du jour.

Le mâle passe son temps à faire le va et vient entre les deux femelles qui sont chacune d'un côté du bac.

Ces dames sont assez insistantes avec ce dernier quand il vient les voir. Elles ont toutes les deux le même comportement à savoir, frétiller devant la coquille qu'elles ont chacune choisi pour l'attirer et lui mordiller l'abdomen quand il leur tourne le dos pour s'en aller.

Comme vous l'aviez souligné plus haut, le mâle, alors qu'il n'y a pas encore d'alevin à surveiller, commence déjà à chasser les xéno qui passent trop près des femelles et des territoires qu'elles se sont accaparés. 15 cm au dessus de ces territoires semblent être le minumum toléré par le mâle similis, sans quoi il commence à les charger.

J'ai constaté avant de remettre plus de coquilles qu'une des femelles avait été chassée de la petite zone que j'avais au préalable faite et de ce fait développait un comportement pétricole. En effet, elle avait le même comportement qu'actuellement en présence de coquilles à savoir frétiller en essayant d'attirer le mâle dans les roches.

Enfin, c'est une observation à court terme, est ce qu'une reproduction pourrait avoir lieu dans les roches et pas dans une coquille ?

A bientôt
que la paix et l'amour nous entourent

Répondre

Réseau social

       

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit