Le Bloat des cichlidés

Vos cichlidés vont mal, se comportent bizarrement, semblent malades ? Le remède est peut-être ici.
Répondre
Avatar du membre
fabio
Messages : 133
Enregistré le : 02 sept. 2004 02:00
Localisation : Toulon(83)

excuse moi de me meller de la conversation,mais en ayant lu les posts de Mato,ça m'étonnerait qu'il garde ses résultats pour lui.C'est un mec qui fait profiter tout le monde de ce qu'il sait et ce qu'il découvre.Moi en tout cas j'ai confiance en lui!!!
:wink:




duboisi91
Messages : 54
Enregistré le : 07 févr. 2004 01:00
Localisation : Saint Maurice Montcouronne(91)

slt, moi aussi je serai interessé par les resultats et je pense aussi que pas mal de personnes seraient interessées et se serai simpa de la part de mato si il pourrait diffuser les resultats.merci
a+




xavier.longy
Messages : 1160
Enregistré le : 29 sept. 2001 02:00
Numéro AFC : 1887.87
Localisation : Veyrac

En fait, je ne connais pas le Solutrazol. Il y a fort à parier que c'était une molécule de cette famille de toutes façons.
Les sulfamides ( comme la sulfadimérazine) sont des molécules très largement utilisées dans la lutte contre les "coccidioses" (= affection du tube digestif à Protozoaires)chez plein d'espèces.(bovin, ovin, lapin...)
En fait pour les résistances des flagélés aux métronidazole, on sait que ça existe. Pour le dimétridazole, je n'en sais rien, mais il y a fort à craindre qu'en utilisant cette molécule aussi largement que le métronidazole, les mêmes causes produisent les mêmes effets....On sait que les produits utilisés contre des agents pathogènes digestifs (ou respiratoires) provoquent plus de résistances car ce sont des systèmes ouverts, avec de nombreuses interactions avec la faune commensale. Mais bon, il suffit juste d'une petite mise en garde: il faut utiliser le dimétridazole si ça marche, traiter vite, FORT et LONGTEMPS pour minimiser l'apparition de résistances. Ce qui me chiffonne, c'est de lire qu'il faut le faire en systématique, c'est tout.




mato
Messages : 809
Enregistré le : 21 août 2001 02:00
Localisation : caen
Contact :

Bon,je reconnais que ton propos concernant le bien fondé du systématisme d'un traitement préventif puisse prèter à discussion.

Cependant,en ce qui concerne l'alazol,il est préconisé de le faire en systématique sur les pigeons et c'est fait comme ça depuis des lustres par les colombophiles, sans que les affections qu'il traite chez les pigeonneaux en deviennent résistantes,enfin pas que je sache.

Pour les poissons,des personnes sérieuses et compétantes comme Eric Zeitoun,disaient en 2002 le faire également sur tous leurs arrivages de sauvages.

Et je sais que c'est encore fait actuellement dans d'autres centres d'élevage et de vente de cichlidés africains dans plusieurs endroits de l'europe , qui ne s'en cachent pas.

Celà vaudrait le coup de demander à Mr Zeitoun,s'il le fait toujours et aussi ce qu'il en pense ,mais je serais étonné que la réponse soit négative.

D'ailleurs,en 2002,il y avait déjà longtemps que le problème des résistances de certains germes était connu.

Aussi , il n'est pas question de lancer une polémique par apport à celà,bien au contraire , mais quand on sait ce que cette cochonnerie peut faire comme dégats en 15 jours dans un bac de thropheus ou d'autres éspèces qui y sont particulièrement sensibles , je comprends qu'on ait vraiment envie de ne pas vivre ça chez soi et qu'on traite.

Maintenant,quand un germe est d'entrée de jeu,hyper sensible à un ATB,il est rare qu'il y devienne résistant,même assez longtemps après.

En général,ce sont déjà des germes pas faciles à avoir qui résistent,comme certains nosocomiaux(genre staphylocoques mutants),le Bk(par mauvaise observance du traitement et quelques rares ,comme certains pneumocoques ou,plus récemment , l'helicobacter pilori.

En sachant que d'autres Atb arrivent régulièrement sur le marché,je ne suis pas éxtrèmement inquièt en ce qui concerne le cryptobia iubilans.

il y a 20 ans,on soignait déjà les affections ORL courantes avec de l'augmentin et c'est encore le cas aujourd'hui.

Aussi,je pense qu'il ne faut pas s'affoler non plus.

Dommage seulement que la recherche es ichtyologie ne puisse pas donner d'ores et déjà ce genre de réponse.

Ce que je sais,c'est que pour le moment,le kryptobia est fusillé net par la molécule de dimetridazole.Mais pour ce que tu dis d'un traitement long,c'est clair,puisqu'il faut que la molécule pénètre bien dans l'ensemble du tube digestif,d'ou l'idée d'en donner à ingérer aux poissons pendant facile une bonne semaine,en plus du traitement de l'eau.
Si on tue tout,il n'y a pas de résistances possible , bien sur.
Aussi,d'après mon humble avis,ce n'est pas pour demain qu'il y résistera.

Mais j'entends très bien ton propos sur le bien fondé de cures préventives et je le réspecte,car c'est un argument de poids.

Tout ce que je sais,c'est qu'on n'est pas vraiment aidés par la science,malheureusement.

La recherche coute cher,prend du temps et il faut vraiment qu'on considère qu'un programme de recherches vaille le coup pour qu'il soit lancé.

Si sera,tetra,jbl ou d'autres grandes marques de produits pour aquariophilie s'y penchaient,ça serait bien plus facile pour nous les aquariophiles.

Car il est clair que si je suis amené à utiliser l'alazol,c'est qu'il n'y a rien actuellement en produit pour poissons qui fonctionne,absolument rien.

Peut être le CLOUT(et en plus sans certitude),mais il n'est pas disponible en france.
Alors...


Ce Message a été édité par: mato le 18-08-2005 23:44




xavier.longy
Messages : 1160
Enregistré le : 29 sept. 2001 02:00
Numéro AFC : 1887.87
Localisation : Veyrac

Tu as en grande partie raison...S'il est vrai que certains germes bactériens développent de nombreuses résistances, il existe aussi des produits utilisés depuis de très nombreuses années qui sont encore très efficaces et contre lesquels il y a peu ou pas de résistances, comme pour les mammites bovines par exemple.
cela n'empêche pas de dire que quand tu fais un antibiogramme sur la chiasse d'un veau de trois semaines au fin fond de la campagne limousine en fin d'hiver, tu trouves parfois un colibacille multi-resistant, parfois même résistant à une quinolone sortie il y a moins de cinq ans...DONC: prudence quand on manipule un médicament, encore plus quand c'est pour une affection digestive ou respiratoire.
Mato, je crains malheureusement que la science ait autre chose à faire que de se pencher sur le malawi bloat....Il existe aujourd'hui de très nombreuses maladies orphelines et même en véto de plus en plus d'espèces orphelines (les labo ne proposent presque rien pour les chèvres par exemple...). Il est beaucoup plus rentable de sortie un médoc pour faire rebander les Octogénéaires que d'essayer de traiter le paludisme des africains....
je suis pas spécialiste du malawi, mais j'ai vu la conf de Konings au dernier congrès et j'ai halluciné sur le dégré de spècialisation trophique dans le malawi, comme ce poipoi qui ne se nourrit qu'en "peignant" les vallisnérias...Dans ce contexte, et quand on essaye de maintenir ce genre de poissons (tropheus, sabulicoles, etc...)je pense que le bloat a encore de beaux jours devant lui....Je ne critique pas cette volonté, j'ai moi même des Satanoperca sauvages (importés par mes soins..) et je rêve de retroculus ou de Chaetobranchus. Je pense que le travaille de jbl par exemple serait plus de fabriquer des aliments adaptés....




mato
Messages : 809
Enregistré le : 21 août 2001 02:00
Localisation : caen
Contact :

En tout cas,ça fait bien plaisir de pouvoir échanger des points de vue avec un certain nombre de divergences potentielles tout en gardant ce ton cordial qui me plait.

Je ne manquerai pas de laisser à la disposition de tous ceux qui le voudront les probables modestes résultats de nos "petits bricolages".

Tu dis que le bloat a encore de beaux jours devant lui,personnellement,je n'éspère pas.

Mais on a le droit de rêver et j'aime garder quelques illusions,sinon ça ne serait pas la peine d'éssayer quelque chose.

En tout cas,je vais revoir ma position sur le fait de ne pas systématiser le traitement préventif par semestre.

Ya que les imbéciles qui ne changent pas d'avis.

Ce que je ferai,pour commencer,c'est peut être le faire encore,mais en double aveugle au départ,à savoir sur la moitié des bacs par exemple.

Et si je remarquais que ça ne sert franchement à rien,je passerais à un traitement qui resterait curatif.

Tiens,allez,je m'y engage :-)

En tout cas,j'ai remarqué une chose bête et méchante et j'aimerais vraiment inviter ceux qui ne le font pas à changer leur fusil d'épaule:

Je pense désormais que pour ceux qui ont la chance comme moi d'avoir deux,plusieurs ou beaucoup de bacs,à se munir toujours d'une épuisette par bac,de bien se laver les mains entre les manipulations d'un bac à l'autre,ou de mettre des gants jetables , d'éviter,ou en tout cas,de faire le moins possible passer un ou plusieurs poissons d'un bac à l'autre.

Et puis,on verra par la suite si j'ai de nouvelles données,on en reparlera.




Avatar du membre
Pascal C.
Messages : 1505
Enregistré le : 14 mars 2004 01:00
Localisation : gouise 03
Contact :

Le flubendazole c'est pas mal comme traitement.




mato
Messages : 809
Enregistré le : 21 août 2001 02:00
Localisation : caen
Contact :

Il est possible que le flubendazole marche également,mais franchement,ce sont les présentations qui sont quand même assez peu pratiques pour traiter.
Le flubendazole pour ceux qui ne connaissent pas,c'est le fluvermal.
Aussi,traiter de l'eau avec du sirop,c'est moyen.
On ne peut que donner aux poissons des aliments imprégnés , ce qui est impossible quand ceux ci ont arrété de se nourrir.
Il est recommandé pour traiter surtout le camallanus cotti , autre fléau gravissime touchant tous ou presque tous les poissons hors mis peut être les locaridés et encore,ne marche pas à tous les coups
Tu les soigne comment tes poissons avec ce produit?




Avatar du membre
Pascal C.
Messages : 1505
Enregistré le : 14 mars 2004 01:00
Localisation : gouise 03
Contact :

Salut mato. C'est vrai que le fluvermal à part en imprégnant la nourriture je me vois mal leur donner à la petite cuillére... ça a marché pour des mélanos. A plus




mato
Messages : 809
Enregistré le : 21 août 2001 02:00
Localisation : caen
Contact :

possible,mais en revanche , tu ne peux pas traiter l'eau.

Ce qui revient à ne pas détruire les saloperies dans l'eau et ça réinfeste les poissons très vite une fois le fluvermal éliminé de leur tube digestif.
C'est justement comme ça qu'on crée des résistances.
Quand tu traites avec un Atb,tu dois détruire tous les germes incriminés,sinon,ils recolonisent les poissons et c'est comme ça que ces germes finissent par ne plus être sensibles au produit.
C'est la raison pour laquelle j'aime bien l'alazol,car on peut aussi bien traiter l'eau,que le faire ingérer plusieurs jours aux poissons.
Le but étant de tout tuer,comme ça,pas de résistance,puisqu'il n'en reste pas un seul.
D'ou l'idée de traiter suffisemment longtemps.Je traite une fois le bac,je donne à manger des sticks imprégnés pendant 8 à 10 jours,puis je re traite le bac.ça fait un traitement de 8/9 jours.
Jusqu'à maintenant,ça a été radical.

Le fluvermal,pour revenir dessus,c'est vraiment le truc à priori à la mode pour le camallanus,tu sais,les vers qui pendouillent à l'anus des poissons,qu'on appelle ver rouge du guppy.

Pas mal de monde est emmerdé avec ça en ce moment ,surtout chez les non cichlidophiles.

A priori,ceux qui réussissent à guérir leurs poissons y arrivent avec le fluvermal,mais justement,ça ne marche pas à tous les coups,loin de là,car les parasites au stade larvaire,ne vivent pas dans le poisson,donc ne sont pas du tout atteints si l'eau du bac n'est pas traitée.Les gens qui y arrivent,traitent leurs poissons à part et refont entièrement le bac,avec passage à la javel et destruction de toutes les plantes et ébouillantage du sable et des roches.
gros boulot.

Maintenant,si tu as réussi à sauver tes mbunas avec,c'est qu'ils ont réussi à reprendre du poil de la bête et à vivre avec le cryptobia iubilans à l'état de flore commençale de nouveau,c'est à dire,présente,mais vivant en bonne intelligence à avec l'hote qui est le poisson.
C'est au cours d'un stress que la maladie va resurgir,car les défenses immunitaires se modifient et il en profite pour se sur multiplier et passer à l'attaque.
ça va hyper vite.

Parfois,un changement de dominant dans le bac,ou même un changement d'eau important suffit pour provoquer une attaque de bloat.

c'est bien ennuyeux tout ça,car le plus souvent,pour les problèmes de maladies,on incrimine la maintenance.

Pas là,enfin,pas toujours.

C'est vraiment très très pénible.

Aussi , c'est vrai qu'on souhaiterait vraiment un truc qui marche à tous les coups,car ,comme par hazard,là,je plaisante,mais ce ne sont jamais les plus moches qui tombent malades,mais le plus souvent ceux qu'on aime le mieux.
imagine,il y a un peu plus de 1 an,j'ai perdu tous mes aulonocara gertrudae,tous mes aulonocara stuartgranti mbamba bay,chilumba,tous mes protomelas steveni taiwan,tous mes aulonocara korneliae,tous mes maleri maleri,mes cyrto moori.
Et j'en passe.

Quand je dis tous,ça signifie des groupes de 7 à 15 individus,t'imagines l'hécatombe.
J'avais versé des larmes cette année là.

le pire,c'est que trois mois après,rebelotte.

Aussi,quand tu vis ça une fois, que tu te demandes même si tu ne vas carrément pas tout arréter tellement tu es écoeuré,t'as pas envie que ça recommence.

C'est pour ça que je m'investis là dedans,car je ne souhaiterais jamais ça à mon pire ennemi.

tchuss esox lucius




Avatar du membre
Pascal C.
Messages : 1505
Enregistré le : 14 mars 2004 01:00
Localisation : gouise 03
Contact :

Dans le doute faut bien essayer quelque chose. Surtout quand cela arrive et que l'on a rien à portée de la main...




mato
Messages : 809
Enregistré le : 21 août 2001 02:00
Localisation : caen
Contact :

P. a écrit : J'ai l'impression qu'il y en a qui mélangent allègrement vers intestinaux et flagellés intestinaux.
dans ces conditions, faut pas s'étonner si le traitement marche une fois sur deux !
Pourquoi dis tu celà P?

Je ne vois aucun propos dénotant une confusion entre vers et flagéllés.

J'ai volontairement sité le camallanus cotti qui est un ver à crochet ,car Esox me parlait du flubendazole pouvant éventuellement fonctionner sur le bloat.

Aujourd'hui,à priori,Fluvermal semble être le seul traitement que fonctionne sur camallanus cotti,avec beaucoup d'échecs et de rechutes.

Qu'Esox dise qu'il a réussi à enrayer une attaque de bloat avec fluvermal me semble plausible.

Maintenant,il n'y a aucun traitement du commerce aquariophile ou les indications posées sont:
malawi bloat ou camallanus cotti.

Aussi,nous sommes bien démunis et un peu obligés de chercher par nous mêmes des trucs qui fonctionnent.
Ces deux affections,si différentes soient elles , anéantissent facilement tous les poissons d'un bac,sans qu'on puisse faire quoi que ce soit avec nimporte quel produit de la pharmacopée pour poissons.
Elles sont dues à des agents pathogènes totalement différents.
Ils sont là les points communs entre ce ver et le bloat.
Celà semble bien clair dans nos têtes que ces deux affections sont fondamentalement différentes.




xavier.longy
Messages : 1160
Enregistré le : 29 sept. 2001 02:00
Numéro AFC : 1887.87
Localisation : Veyrac

OUI, le flubendazole est une molécule vendue largement pour tuer les vers ronds (Nematodes en gros) de plein d'espèces (chein, chat....). Donc cette molécule marche très bien sur les affections à vers ronds.
Par ailleurs, le "bloat" semble être une maladie plurifactorielle dont les principaux agents seraient des flagélés (Protozoaires= animaux formés d'une cellule) et ou des bactéries anaérobies. Dans ces conditions, la famille de molécule la plus indiquée semble métronidazole/ dimétridazole.
MAIS, mais, mais, comme tout ce qu'on raconte sur le vivant n'est vrai que 9 fois sur 10, il se trouve qu'on traite parfois un parasite du chien et du chat (présent aussi chez les bovins et l'homme immunodéprimé)Giardia intestinalis, qui est un Protozoaire soit avec une association métronidazole/spiramycine (Rodogyl chez l'homme), soit avec du....fenbendazole (Panacur pour les intimes), un proche cousin du Flubendazole en augmenatnt les doses.Donc même si le Fluvermal n'est pas spécialement indiqué pour traiter des affections à flagélés type "Bloat", ce n'est pas impossible qu'il y ait un effet positif...




Avatar du membre
Pascal C.
Messages : 1505
Enregistré le : 14 mars 2004 01:00
Localisation : gouise 03
Contact :

salut pour en revenir au fluvermal de mon côté cela à marché. Mais je ne sais pas si il y a d'autres personnes l'ayant essayé, pour savoir si le traitement peut être fallable. La seul chose que je n'ai pas essayé c'est celui ci quand ma pop d'uaru à été décimé. A plus




xavier.longy
Messages : 1160
Enregistré le : 29 sept. 2001 02:00
Numéro AFC : 1887.87
Localisation : Veyrac

ce Topic me plait bien, si on s'en servait de tremplin....pour se remettre en question.On voit souvent des popu de bacs proposées en fonction de la zone du bac occupée (cypri en haut, conchy devant sur le sable, lamprologues au fond dans les roches), rarement en fonction du régime alimentaire. Alors que nos cichlidés, dans leur génialissime dynamisme évolutif ont colonisé plein de milieux différents, notre seule réponse à leur exigence culinaire, c'est souvent "moules-mélange maison". Alors que certaines espèces passent leur journée à machouiller le sable, on leur propose une grosse distribution journalière, voire moins.
Alors que nos cichlidés, même les plus piscivores d'entre eux, ingèrent toujours une partie d'aliments-lest (sable, algues, contenu stomacal, cuticule dela proie...), on ne leur propose que du super-énergétique (chair de crevette). Je n'ai pas de réponses certaines mais je constate qu'il y a des poissons que je maintiens et reproduits sans problèmes (les piscivores et les généralistes), d'autres où j'ai plus de mal (biotodoma et satanoperca, croissance super lente) et d'autres que je n'y arrive pas du tout (faire grandir des pelvicachromis non pulcher).
Je pense qu'on est très au point sur les qualités d'eau mais qu'on fait un peu au pif niveau bouffe dans l'aquario de 2005. Si le poisson est pas chiant, ça passe, sinon...
On y réfléchit chacun de notre coté et on en reparle en 2010.
See you




Avatar du membre
Flodèp
Animateur
Messages : 8356
Enregistré le : 04 août 2001 02:00
Numéro AFC : 1121.34
Localisation : Hérault

j'utilisais le flubendazole et maintenant le MEbendazole pour eliminer des Benedenia (? ortho c'est ça Xavier ?) qui sont des vers plats monogènes et surtout externes.
C'est le seul truc que je traite avec ça




mato
Messages : 809
Enregistré le : 21 août 2001 02:00
Localisation : caen
Contact :

xavier.longy a écrit :
ce Topic me plait bien, si on s'en servait de tremplin....pour se remettre en question.On voit souvent des popu de bacs proposées en fonction de la zone du bac occupée (cypri en haut, conchy devant sur le sable, lamprologues au fond dans les roches), rarement en fonction du régime alimentaire. Alors que nos cichlidés, dans leur génialissime dynamisme évolutif ont colonisé plein de milieux différents, notre seule réponse à leur exigence culinaire, c'est souvent "moules-mélange maison". Alors que certaines espèces passent leur journée à machouiller le sable, on leur propose une grosse distribution journalière, voire moins.
Alors que nos cichlidés, même les plus piscivores d'entre eux, ingèrent toujours une partie d'aliments-lest (sable, algues, contenu stomacal, cuticule dela proie...), on ne leur propose que du super-énergétique (chair de crevette). Je n'ai pas de réponses certaines mais je constate qu'il y a des poissons que je maintiens et reproduits sans problèmes (les piscivores et les généralistes), d'autres où j'ai plus de mal (biotodoma et satanoperca, croissance super lente) et d'autres que je n'y arrive pas du tout (faire grandir des pelvicachromis non pulcher).
Je pense qu'on est très au point sur les qualités d'eau mais qu'on fait un peu au pif niveau bouffe dans l'aquario de 2005. Si le poisson est pas chiant, ça passe, sinon...
On y réfléchit chacun de notre coté et on en reparle en 2010.
See you
Je partage à 10 000%

Sauf que je reproduis le pelvicachromis taeniatus niger sans problème.
Mais tu as entièrement raison , je suis pour celà adepte de plusieurs "plats" différents.
Artemias
Crevettes
Paillettes(plusieurs différentes)
daphnies
Sticks(plusieurs aussi)
Poisson
Courgette crue(ils en mangent)
Spiruline.
Je pense aussi que la clé est là.
D'ailleurs c'est marrant de voir les poissons,après un repas,se mettre illico à fouiller et filtrer le sable.
Tu as entièrement raison.
Je pense aussi qu'une grande part de la clé pour traiter et éviter le bloat et bien d'autres pathologies,se passe par la nourriture.




humilis
Messages : 1695
Enregistré le : 22 janv. 2005 01:00
Localisation : randan

je me le suis procuré sans probléme
je l'ai commandé le matin a 11h00 en pharmacie
a 14h00 j'avais le produit!!




xavier.longy
Messages : 1160
Enregistré le : 29 sept. 2001 02:00
Numéro AFC : 1887.87
Localisation : Veyrac

Chuuuuuuutttt Humilis, c'est illégal....
Mato, dès-qu'on se croise, je te prends des pelvica!




humilis
Messages : 1695
Enregistré le : 22 janv. 2005 01:00
Localisation : randan

ah ok bon ben je le dirai pas!!!

que je suis béte




mato
Messages : 809
Enregistré le : 21 août 2001 02:00
Localisation : caen
Contact :

xavier.longy a écrit :
Chuuuuuuutttt Humilis, c'est illégal....
Mato, dès-qu'on se croise, je te prends des pelvica!
Si on parle de l'alazol,ça n'est absolument pas illégal,il est en vente libre.Fluvermal pareil.En revanche,flagyl et rodogyl nécéssitent une ordonnance.Moi,je m'en fous,car bossant en hopital,je peux disposer de tout ce dont j'ai besoin.
Pour les pelvicachromis taeniatus,nimporte quelle personne qui vient me voir repart toujours avec des poissons vu que j'ai des centaines d'alevins de plein d'éspèces,mais attention,ces pelvicachromis ne sont pas de souche connue,je les ai pris car ils étaient beaux,très colorés,mais je ne pourrai pas te dire quel chiffe de F ils ont.Mais ils semblent conformes d'après les photos que j'ai trouvé.
Ici ,ils se reproduisent aussi bien que des pulcher,c'est à dire un maximum.


Ce Message a été édité par: mato le 27-08-2005 13:27




J-S
Administrateur
Messages : 4188
Enregistré le : 22 mai 2001 02:00
Contact :

xavier.longy a écrit :
ce Topic me plait bien, si on s'en servait de tremplin....pour se remettre en question.On voit souvent des popu de bacs proposées en fonction de la zone du bac occupée (cypri en haut, conchy devant sur le sable, lamprologues au fond dans les roches), rarement en fonction du régime alimentaire. Alors que nos cichlidés, dans leur génialissime dynamisme évolutif ont colonisé plein de milieux différents, notre seule réponse à leur exigence culinaire, c'est souvent "moules-mélange maison". Alors que certaines espèces passent leur journée à machouiller le sable, on leur propose une grosse distribution journalière, voire moins.
Alors que nos cichlidés, même les plus piscivores d'entre eux, ingèrent toujours une partie d'aliments-lest (sable, algues, contenu stomacal, cuticule dela proie...), on ne leur propose que du super-énergétique (chair de crevette). Je n'ai pas de réponses certaines mais je constate qu'il y a des poissons que je maintiens et reproduits sans problèmes (les piscivores et les généralistes), d'autres où j'ai plus de mal (biotodoma et satanoperca, croissance super lente) et d'autres que je n'y arrive pas du tout (faire grandir des pelvicachromis non pulcher).
Je pense qu'on est très au point sur les qualités d'eau mais qu'on fait un peu au pif niveau bouffe dans l'aquario de 2005. Si le poisson est pas chiant, ça passe, sinon...
On y réfléchit chacun de notre coté et on en reparle en 2010.
See you
A voir.

Perso je suis entrain de tester un nouveau "traitement", JBL Novorift soit disant fait exprès pour les petits vilains cichlids herbivore du rift...

ça se présente sous formes de petit stick coulant, ce point me parait intéressant! Les poissons se nourrisant alors au sol, ils ingèrent peut être qq grains de sables probablement mieux que des bulles d'airs?


:maintenance: Follow me on http://www.6klid.com, J-S.


Avatar du membre
Pascal C.
Messages : 1505
Enregistré le : 14 mars 2004 01:00
Localisation : gouise 03
Contact :

salut. Le novorift c'est pas mal et en plus c'est généralement mooins cher que d'autres produits du même genre. Ecrasé pour les alevins j'ai remarqué que le grossissment était supérieur par rapport a un autre groupe isolé de la même ponte. A essayer. A plus.




Capsulo
Messages : 53
Enregistré le : 19 févr. 2003 01:00
Contact :

Concernant l'ALAZOL le dosage est bien de 4ml pour 100L

Suivi d'un gros changement d'eau dans les jours qui suivent. C'est bien cela ??
Faut-il renouveler le traitement, si oui combien de jour après le premier traitement ??

A+




J-S
Administrateur
Messages : 4188
Enregistré le : 22 mai 2001 02:00
Contact :

Salut,

Pour ceux qui traitent à l'alazol et autres produits, pouvez vous décrire vos installations?
Populations, qualité de l'eau, type de décor, nourriture, fréquence des nourrisages etc?

Merci :wink:




Répondre

Retourner vers « Problèmes de Maintenance / Maladies »