[+] Cyprichromis Utinta ROUGE

Les Cichlidés du lac Tanganyika
Tank ganyika
Messages : 301
Enregistré le : 12 avr. 2003 02:00

Salut,

Ophrys, peux-tu si tu le connais, nous siter le cas de ces lezards dont les mâles ont soit des queues bleues, soit des queues jaunes, soit des queues vertes.
D'après ce dont je me souviens, les bleus et les jaunes sont majoritaires à tour de rôle alors que les verts bien que plus agressifs constituent une population minoritaire mais stable. (j'espère ne pas dire trop de conneries...)

BYE




Avatar du membre
Benoit J.
Administrateur
Messages : 17135
Enregistré le : 20 mars 2002 01:00
Numéro AFC : 305-81
Localisation : 81
x 4
Contact :

aquapro a écrit :
Ce qui est sûr! C'est que c'est enfin un topic vachement enrichissant! ça manquait ces derniers temps!
Tout dépend du niveau d'enrichissement personnel (subjectif et personnel)...

:jap:
Kalago, Kabogo, Maswa, Lubengela, Helembe, Bulu point, Kalilani, Lyamembe, Sibwesa, Kekese, Ikola, Kabwe, Utinta, Slaf rocks, Mpimbwe, Kolongwe, Kipili, Mvuna, Nkondwe, Lupita, Ulwile, Mtosi, Namansi, Fulwe rocks, île de Mamalesa, Molwe, Samazi, Muzi, Kasanga, Kantalamba... :gold:

Je ne répond pas aux questions de maintenance en privé, le forum est là pour ça.
CHB
Messages : 154
Enregistré le : 28 août 2002 02:00
Localisation : ATHIS MONS

yoyo
Suivant les fluos que tu utlises tu tu fais resortir plus une couleur ou une autre
Un topic ou vous vous faites les apprentis sorcier pour avoir tel ou tel couleur de toute façon on appel cela faire de la sélection et à la fin du F20000 soit une souche dégénéré donc faire des croissement des croissements j'appelle cela de la connerie :D
cela ne m'interesse pas du tout mais je souligne surtout la façon donc la bourse c'est déroulé avec eux de la magouille sur toute la ligne qui c'est déroulé si on accepte cela dorénavant au bourse bonjour les dégats :??:
En plus l'éntrée dans la bourse avec la bousculade qu'il y a eue une vrai foire d'empoigne le français est toujours aussi .............
Moi je voulais leur en prendre hors bourse avec le retour que j'ai eu de certain ils se les gardent je peux avoir du poisson dans l'est par d'autre personnes moins intentionner et d'autre condition :jap: :jap:
ophrys
Messages : 283
Enregistré le : 24 juin 2003 02:00
Localisation : Brunoy (91)

Je ne connais pas l'exemple des lézards, étant botaniste avant tout, je n'ai pas ma biblio à jour sur l'éthologie des chtit'bêtes.. les lézards sont en plus un groupe bourré de cas qui sortent de l'ordinaire avec par exemple de la repro parthénogénétique et des actes de pseudo-copulation (fréquente chez les pop insulaires).
Un queue verte minoritaire et stable peut s'expliquer génétiquement simplement par une féquence à l'équilibre d'un phénotype récessif... mais cela peut être également plus compliqué et rentrer dans le cadre des stratégies évolutivement stables (que l'on peut expliquer par la théorie des jeux souvent utilisée en économie)... Quand deux stratégies sont en compétition (cela peut être un phénotype normal et un variant), on compare par exemple les bénéfices et les coûts engendrés par chaque stratégie pour l'exploitation de la même ressource. Si une stratégie est trop coûteuse (en l'occurence celle du variant), elle ne se maintient pas.. si elle génère plus de profit que l'autre et indirectement impose un coût à l'autre, elle risque d'envahir la population.. mais souvent il y a un équilibre et les stratégies coexistent (le phénotype normal et le variant)..
Il y a un exemple classique en bota, les orchidées sont colorées, produisent du parfum et du nectar pour attirer les pollinisateurs (essentiellement des abeilles) qui en les visitant pollinisent et sont "récompensés" par le nectar.. c'est donc une stratégie qui fonctionne et se maintient.. Mais il existe de nombreux tricheurs, c'est à dire des orchidées qui attirent comme les autres plantes (en les imitant) les pollinisateurs mais ne produisent pas de nectar... elles se font polliniser mais le pollinisateur n'a rien en retour.. Comme il est coûteux énergétiquement de produire du nectar, les "tricheuses" sont gagnantes par rapport aux "non tricheuses". On pourrait imaginer donc que les "tricheuses" à terme envahissent les populations et éliminent les "non tricheuses"... mais on peut aussi imaginer qu'à terme les pollinisateurs "apprennent" à ne plus visiter les "tricheuses" (car c'est également coûteux pour eux) et donc le système ne serait pas viable.. Les "tricheuses" coexistent avec les "non-tricheuses" car elles sont en faible densité, elles sont donc pollinisées mais ne contrarient pas la pollinisation des autres plantes et le coût de leur visite par les pollinisateurs est trop faible pour qu'il y ait sélection d'une stratégie d'évitement par ceux-ci... donc le système est stable évolutivement dans le temps.
Pour en revenir à nos lézards à queue verte... en étant plus agressif, ils défendent mieux leur territoire contre les autres mâles et maximiseraient ainsi leur reproduction, donc la reproduction de leurs caractères qui pourraient envahir la pop.. mais l'agressivité a peut-être un coût, les lézards sont plus téméraires et s'exposent plus facilement aux prédateurs... meilleure repro mais plus forte prédation peuvent expliquer que la fréquence des queue verte reste en moyenne stable dans le temps.. Mais si on peut m'envoyer les refs de l'étude, ça m'intéresse..
Pour en revenir à nos Cypris, mes stats ne tenaient pas compte d'un différentiel de comportement de repro..
S'il existe des formes chromatiques plus dominantes comportementalement que d'autres, ça compléxifie sensiblement le système.
ledauphinblanc
Messages : 291
Enregistré le : 14 sept. 2002 02:00
Localisation : onnaing(nord)

CHB a écrit :
yoyo
Suivant les fluos que tu utlises tu tu fais resortir plus une couleur ou une autre
Un topic ou vous vous faites les apprentis sorcier pour avoir tel ou tel couleur de toute façon on appel cela faire de la sélection et à la fin du F20000 soit une souche dégénéré donc faire des croissement des croissements j'appelle cela de la connerie :D
cela ne m'interesse pas du tout mais je souligne surtout la façon donc la bourse c'est déroulé avec eux de la magouille sur toute la ligne qui c'est déroulé si on accepte cela dorénavant au bourse bonjour les dégats :??:
En plus l'éntrée dans la bourse avec la bousculade qu'il y a eue une vrai foire d'empoigne le français est toujours aussi .............
Moi je voulais leur en prendre hors bourse avec le retour que j'ai eu de certain ils se les gardent je peux avoir du poisson dans l'est par d'autre personnes moins intentionner et d'autre condition :jap: :jap:
un mécontent ? :??:

pour la bousculade il n'y avait peut-être pas que des français :D
Avatar du membre
Hulk
Messages : 2610
Enregistré le : 09 oct. 2002 02:00
Localisation : Île-de-France

ophrys a écrit :

Il y a un exemple classique en bota, les orchidées sont colorées, produisent du parfum et du nectar pour attirer les pollinisateurs (essentiellement des abeilles) qui en les visitant pollinisent et sont "récompensés" par le nectar.. c'est donc une stratégie qui fonctionne et se maintient.. Mais il existe de nombreux tricheurs, c'est à dire des orchidées qui attirent comme les autres plantes (en les imitant) les pollinisateurs mais ne produisent pas de nectar... elles se font polliniser mais le pollinisateur n'a rien en retour.. Comme il est coûteux énergétiquement de produire du nectar, les "tricheuses" sont gagnantes par rapport aux "non tricheuses". On pourrait imaginer donc que les "tricheuses" à terme envahissent les populations et éliminent les "non tricheuses"... mais on peut aussi imaginer qu'à terme les pollinisateurs "apprennent" à ne plus visiter les "tricheuses" (car c'est également coûteux pour eux) et donc le système ne serait pas viable.. Les "tricheuses" coexistent avec les "non-tricheuses" car elles sont en faible densité, elles sont donc pollinisées mais ne contrarient pas la pollinisation des autres plantes et le coût de leur visite par les pollinisateurs est trop faible pour qu'il y ait sélection d'une stratégie d'évitement par ceux-ci... donc le système est stable évolutivement dans le temps.
Pour en revenir à nos lézards à queue verte... en étant plus agressif, ils défendent mieux leur territoire contre les autres mâles et maximiseraient ainsi leur reproduction, donc la reproduction de leurs caractères qui pourraient envahir la pop.. mais l'agressivité a peut-être un coût, les lézards sont plus téméraires et s'exposent plus facilement aux prédateurs... meilleure repro mais plus forte prédation peuvent expliquer que la fréquence des queue verte reste en moyenne stable dans le temps.. Mais si on peut m'envoyer les refs de l'étude, ça m'intéresse..
Intéressant, ton exemple d'orchidées. C'est vraiment une des familles les plus évoluées...

Si je comprends bien, il s'agit d'une forme de mimétisme. Le mimétisme est évidemment très répandu dans le règne animal, et à mon avis, il s'apparente à une forme de parasitisme -un parasitisme d'image, équivalent à la contrefaçon en économie humaine. Or, un parasite ne peut subsister que s'il ne détruit pas l'hôte au dépends duquel il vit. De même, un mime doit être minoritaire par rapport au mimé, autrement, le message normal de l'espèce mimée est brouillé à son détriment.

Comme bons exemples de mimétisme chez les cichlidés, citons bien entendu les mangeurs d'écailles tels que Plecodus, qui miment les Cyphotilapia auxquels ils se mêlent, de même que la blennie Aspidontus mime le labre nettoyeur. Le mimétisme peut être de protection, comme chez le papillon vice-roi comestible qui mime le monarque dont le goût fait fuir la majorité de ses prédateurs. Je crois qu'il existe des mimétismes équivalents chez les végétaux comestibles et non comestibles.
ophrys
Messages : 283
Enregistré le : 24 juin 2003 02:00
Localisation : Brunoy (91)

Tout à fait cher Patrick.
On parle même pour les Orchidées de mimétisme batésien qui n'est donc pas réservé aux animaux.
mais ce qui est fun avec les orchidées, c'est qu'elle peuvent mimer d'autres plantes ou des animaux.
Les Cephalanthères (qui ne produisent pas de nectar) mime les fleurs des Campanules et sont visitées par les pollinisateurs des Campanules (qui elles produisent du nectar).
Le mimétisme le plus poussé est réalisé par les Ophrys (tient un nom qui me dit quelque chose) qui mime l'abdomen d'un Hymenoptère femelle (en plus de parfum mimant des phéromones sexuels) et attirent les mâles qui les pollinisent.
Le paramètre densité est effectivement important pour que les systèmes se maintiennent.. On n'aura jamais plus de Perissodus que de Cyphotilapia, sinon le système serait instable.
Avatar du membre
Hulk
Messages : 2610
Enregistré le : 09 oct. 2002 02:00
Localisation : Île-de-France

ophrys a écrit : les Ophrys (tient un nom qui me dit quelque chose) qui mime l'abdomen d'un Hymenoptère femelle (en plus de parfum mimant des phéromones sexuels) et attirent les mâles qui les pollinisent.
Je n'étais pas sans le savoir... Je ne connais pas beaucoup d'orchidées, mais celle-là, je la connaissais, mon cher Ophrys-frelon.

Pour parler de fleurs moins nobles, citons les arums qui, comme leur nom ne l'indique pas, dégagent des arômes que nous trouvons pestilentiels et qui plaisent aux mouches. La plus grande fleur du monde fait partie de cette famille.

Mais arrêtons là, sinon, on va encore dire que je fais des digressions oiseuses. Je file dans le bar, j'ai un truc intéressant qui n'est pas directement lié aux cichlidés.
ophrys
Messages : 283
Enregistré le : 24 juin 2003 02:00
Localisation : Brunoy (91)

Araceae c'est l'Amorphophallus (et en particulier A. titanum) mais attention ce n'est pas une fleur mais une inflorescence.. les fleurs y sont en fait minuscules...
La plus grosse fleur qui attire aussi les mouches nécrophages c'est la Rafflesia (une Rafflesiaceae)...
Je préfère Ophrys-abeille, ça ne pique que quand on l'a dérange à l'inverse du frelon :wink: :D :D
Avatar du membre
Hulk
Messages : 2610
Enregistré le : 09 oct. 2002 02:00
Localisation : Île-de-France

ophrys a écrit :
Araceae c'est l'Amorphophallus (et en particulier A. titanum) mais attention ce n'est pas une fleur mais une inflorescence.. les fleurs y sont en fait minuscules...
Botaniquement parlant, oui, de même que le tournesol (Helianthus, youhou?) est une inflorescence composée de fleurons tubulés et ligulés. (Décrépit, mais avec de beaux restes quand même, si, si.)
La plus grosse fleur qui attire aussi les mouches nécrophages c'est la Rafflesia (une Rafflesiaceae)...
Je préfère Ophrys-abeille, ça ne pique que quand on l'a dérange à l'inverse du frelon :wink: :D :D
On ne va sûrement pas manquer de rameuter les rouspéteurs, mais quelle est la fleur dont la corolle est si longue que seule une espèce de colibri (Ensifera ensifera, le porte-épée, non, ce n'est pas un Xiphophorus, c'est le seul oiseau dont le bec est plus long que le reste du corps queue comprise) peut consommer son nectar (à part les petits tricheurs qui découpent la corolle à la base). Ce n'est pas une colle, je n'ai pas la réponse.
Avatar du membre
Benoit J.
Administrateur
Messages : 17135
Enregistré le : 20 mars 2002 01:00
Numéro AFC : 305-81
Localisation : 81
x 4
Contact :

Ensifera ensifera

http://www.passionflow.co.uk/images/ensif.jpg

:jap:

La plante dont tu parles est un fuschia
http://www.passiflora.info/mixta_fucshia2.htm


[ Ce Message a été édité par: benoit le 16-10-2003 16:13 ]
Kalago, Kabogo, Maswa, Lubengela, Helembe, Bulu point, Kalilani, Lyamembe, Sibwesa, Kekese, Ikola, Kabwe, Utinta, Slaf rocks, Mpimbwe, Kolongwe, Kipili, Mvuna, Nkondwe, Lupita, Ulwile, Mtosi, Namansi, Fulwe rocks, île de Mamalesa, Molwe, Samazi, Muzi, Kasanga, Kantalamba... :gold:

Je ne répond pas aux questions de maintenance en privé, le forum est là pour ça.
Avatar du membre
Séb_59
Messages : 1673
Enregistré le : 04 juin 2001 02:00
Localisation : Lille
Contact :

Salut,
je vais recentrer un peu sur le sujet de départ. Moi y a quand même un truc qui me chagrine... en fait 2 ou 3.

Le premier, on ne sait rien ou presque de ce poisson dans la nature. Ca a été péché d'un seul coup de filet, mais combien ont été pêchés ? est ce qu'un exportateur n'aurait pas reproduit les poissons sur place pour en augmenter le nombre ? c'est une supposition dérangeante, mais possible.
Mais surtout, ce qui me gène, c'est le raisonnement suivi ici, en particulier quand je vois des gens qui veulent garder les mêmes fréquences génétiques que dans la nature. Ca me parait complêtement illusoire... et ça m'étonne beaucoup de voir ophrys écrire ce qu'il a marqué (ou alors c'était ironique ou j'ai rien compris).

Les raisons ? la première, qui est la plus évidente, les pressions de sélection dans la nature et en aquarium n'ont rien à voir. La deuxième, les populations captives sont autrement plus faibles que dans la nature (d'un facteur de 10000 ? 100000 ? 1000 000 ?). Donc on perd forcément énormément de diversité génétique... et puis enfin, de toute façon, quoiqu'on fasse, on sélectionne toujours les poissons (même si c'est passif). Deux exemples : on prend toujours le mâle le plus coloré dans le bac de vente... on garde toujours les premières repros (ce qui favorise certainement les reproducteurs précoces).

Et puis, on ne sait pas pourquoi cette forme est rare dans la nature (si elle y existe, parce qu'après tout, pourquoi ne serait ce pas une mutation apparue par hasard dans un bac de repro ?).
Un truc m'a étonné (pas sur le coup c'est vrai... je devais être en train de manger des pâtes à la sauce tomate avec des cèpes, hier soir chez moi quand j'y ai pensé). Ben oui, y a des moments de lucidité comme ça. Ce qui m'a étonné, c'est justement la queue. Elle est rouge. Or les Cypri leptosoma vivent essentiellement entre 5 et 30 m. Dans l'eau pure, à 5m, il ne reste que 1% de lumière rouge car elle est absorbée par l'eau. Donc la queue du poisson parait noire à la profondeur où ils vivent.

Dans toutes les autres pop, les cypris ont la queue jaune ou bleue et très lumineuse, autrement dit l'inverse. Des cypris à queue noire, ça doit se repérer facile dans une pop comme ça (au pire un voit un drôle de cypris qui parait pas avoir de queue à mon avis. Ca doit faire tache). Mais ce qui m'étonne c'est que des mâles à queue noire soit choisis par les femelles... c'est pas impossible, mais... je reste un peu scetique. Bon c'est vrai, il y a je sais plus quel cypri qui est presque entièrement noir... mais c'est pas un leptosoma. C'est peut-être un caractère qui apparait de manière récurrente, mais qui est systématiquement contre-sélectionné. D'où sa rareté.

Et là, je repose la question, s'il est contresélectionné, faut-il le garder en aquarium ?

Je sais, ça dérange... perso, je pense qu'on peut le garder. Ca n'empêche pas, contrairement à ce que beaucoup veulent faire croire de conserver des souches "normales" à côté... et puis c'est drôlement joli.
Séb
Edit : Benoit, t'as vu j'ai éclairci mon texte ce coup ci ! ;o)

[ Ce Message a été édité par: Séb_59 le 16-10-2003 18:56 ]
yoyo
Messages : 219
Enregistré le : 23 mai 2003 02:00

Réponse à "Seb 59"

Tout dabord, MERCI à toi d'essayer de recentrer le débat. Malheureusement, certains n'ont pas encore compris (toujours les mêmes d'ailleurs) malgrès les nombreuses remises à l'ordre qu'il valait mieux essayer de convaincre les autres par leur intelligence plutôt que par .....

Revenons à nos moutons... ou plutôt à nos chers cypris
  1. On ne sait rien ou presque de ce poisson dans la nature. Ca a été péché d'un seul coup de filet, mais combien ont été pêchés ? est ce qu'un exportateur n'aurait pas reproduit les poissons sur place pour en augmenter le nombre ? c'est une supposition dérangeante, mais possible

    C'est possible. Malheureusement, personne à part cet exportateur (s'il a vraiment fait ça) n'est en mesure de confirmer ou de contredire.
  2. Un truc m'a étonné............Ce qui m'a étonné, c'est justement la queue. Elle est rouge. Or les Cypri leptosoma vivent essentiellement entre 5 et 30 m. Dans l'eau pure, à 5m, il ne reste que 1% de lumière rouge car elle est absorbée par l'eau. Donc la queue du poisson parait noire à la profondeur où ils vivent.

    Petit rappel : Si j'ai bonne mémoire, il me semble que la couleur que l'on perçoit est le renvoi par un objet (inerte ou vivant) de la lumière qu'il a reçu diminuée du spectre qu'il a absorbé.

    Si au cours d'une plongée, tu pêches un poisson "noir" et que tu te rends compte une fois remonté qu'en fait, il est "rouge". Tu en fais quoi, toi ???
  3. Dans toutes les autres pop, les cypris ont la queue jaune ou bleue et très lumineuse, autrement dit l'inverse.

    Pour la jaune, je suis daccord avec toi. Je le suis en revanche beaucoup moins en ce qui concerne la bleu, mais, il est vrai que je ne suis qu'un "modèste tanganyikophile" donc peut-être légèrement daltonien.
  4. Et là, je repose la question, s'il est contresélectionné, faut-il le garder en aquarium ?

    S'il est contresélectionné : c'est encore du domaine de l'hypothétique.


Quand à la question "faut-il le garder en aquarium".
Chacun à son libre arbitre. Pour ma part, j'ai déjà répondu en remplissant ma liste de maintenance.

:love:
Avatar du membre
Benoit J.
Administrateur
Messages : 17135
Enregistré le : 20 mars 2002 01:00
Numéro AFC : 305-81
Localisation : 81
x 4
Contact :

par rapport au rouge, j'ai lu que les poissons (justement) voyaient dans les dominantes rouges ...
Donc le % qui arrive à une certaine profondeur doit certainement permettre de le mettre en valeur aussi (?), sur corps bleu cela doit certainement faire un joli contraste...
On peu également supposer que cette variante vit dans de moins grandes profondeurs en général et donc ce sont ceux qui ont la plus forte dominante qui attirent les femelles (?)...
Quand à l'exportateur (AD) je ne pense pas qu'ils fassent se reproduire des Cyprichromis, ils exportent ils n'élèvent pas que je sache. :silly:

:jap:
Kalago, Kabogo, Maswa, Lubengela, Helembe, Bulu point, Kalilani, Lyamembe, Sibwesa, Kekese, Ikola, Kabwe, Utinta, Slaf rocks, Mpimbwe, Kolongwe, Kipili, Mvuna, Nkondwe, Lupita, Ulwile, Mtosi, Namansi, Fulwe rocks, île de Mamalesa, Molwe, Samazi, Muzi, Kasanga, Kantalamba... :gold:

Je ne répond pas aux questions de maintenance en privé, le forum est là pour ça.
Avatar du membre
Hulk
Messages : 2610
Enregistré le : 09 oct. 2002 02:00
Localisation : Île-de-France

benoit a écrit :
Avant de "rouspéter" je vous invite à relire le post ouvrant ce topic...

:jap:

PS: en sachant qu'il sera nettoyé un moment donné et que ce qui n'a pas trait au sujet sera copié-collé et mis dans [le bar]

:jap:
Je ne l'ai pas précisé (pour une fois), mais il est évident que vu que nous ne sommes pas dans le bar, les rouspéteurs sont dans leur droit... Comme ça tournait en rond, on a fini en dérapage contrôlé. En ce qui me concerne, tu peux nettoyer définitivement (pas besoin de transfert dans le bar).

[ Ce Message a été édité par: Hulk le 17-10-2003 10:05 ]
Avatar du membre
Benoit J.
Administrateur
Messages : 17135
Enregistré le : 20 mars 2002 01:00
Numéro AFC : 305-81
Localisation : 81
x 4
Contact :

Salut, j'ai pu obtenir quelques renseignements sur la forme rouge, en fait il s'agirait d'un facteur récessif qui apparait sur les C. l. "Utinta", en effet les personnes (2 ou 3) qui maintiennent cette variété, à la base, ont remarquées que dans les pontes 1 ou 2 ou 3 mâles "rouges" apparaissaient, ils ont donc tentés (effectivement) de les faire se reproduire spécialement, mais il s'avère que la pourcentage reste le même, que ce soit des mâles rouges, jaunes, ou bleus...
Donc peu à la fois, ils ont simplement fait le choix de présenter ceux-là lors des bourses (pour le "tape à l'oeil"...).
Il peu simplement s'agir d'un facteur apparaissant depuis peu dans cette localité par manque de brassage de la population (qui sait ?).

Voilà un peu plus d'arguments sur la connaisance du phénomène. :read:

:jap:
Kalago, Kabogo, Maswa, Lubengela, Helembe, Bulu point, Kalilani, Lyamembe, Sibwesa, Kekese, Ikola, Kabwe, Utinta, Slaf rocks, Mpimbwe, Kolongwe, Kipili, Mvuna, Nkondwe, Lupita, Ulwile, Mtosi, Namansi, Fulwe rocks, île de Mamalesa, Molwe, Samazi, Muzi, Kasanga, Kantalamba... :gold:

Je ne répond pas aux questions de maintenance en privé, le forum est là pour ça.
Tank ganyika
Messages : 301
Enregistré le : 12 avr. 2003 02:00

Salut,

C'est curieux ces dernières infos.
Cela ne colle pas aux stats de YOYO qui semble avoir plus de rouges lors des repros et cela vient contredire la théorie d'OPHRYS.
Cela serait très intéressant de savoir texto ce qu'en dit AD (quelle est l'apparence des poisson in natura, comment s'est passée la première et unioque pêche...)
Serions-nous en face d'un cas d'abération génétique type albinisme ?

BYE
ophrys
Messages : 283
Enregistré le : 24 juin 2003 02:00
Localisation : Brunoy (91)

Au sujet du statut récessif du caractère rouge, c'était effectivement ma première hypothèse (mais j'y suis revenu)..
car il faut savoir ce que l'on entend par récessif.. et je pense que les personnes qui ont donné l'info devraient réviser leur génétique.. récessif veut dire qu'il ne s'exprime qu'à l'état homozygote, indépendamment de la fréquence.. ce n'est pas parce que le caractère est minoritaire qu'il est récessif...
Je pense plutôt que ce caractère rare (car vraisemblablement apparu accidentellement) est dominant mais que les homozygotes rouges ne sont pas viables, d'où le fait que les rouges sont hétérozygotes et produisent en descendance également des jaunes et des bleus.. c'est en fait la seule explication qui aille dans le sens des stats de Yoyo.. enfin du point de vue qualitatif car mes prédictions quantitatives auraient du mal à se réaliser en aquarium (mais j'ai déjà développé ce pb)...
Je n'ai jamais préconisé de faire comme dans la nature, mais je fournis les stats qui correspondraient à l'état naturel.. Maintenant les biais en aquarium, je les ai déjà énoncé et je suis conscient qu'il est difficile d'en faire abstraction.
J'ai enfin une réponse à un problème qui interpellait de nombreuses personnes, à savoir que les fournisseurs de la variété rouge augmentaient bien artificiellement la proportion en rouges... point barre!!
Donc maintenant vous appliquez l'éthique que vous voulez et rien ne vous empêche de pratiquer de la sélection artificielle... Enfin moi ça me dérange (et je pense que je ne suis pas le seul sur ce forum), mais c'est mon point de vue.
Après les Pelvicachromis albinos, les ramirezi voile et les cacatuoides rouge vif, voici venus les Cypris rouges!!!
Je ne suis pas contre la diffusion de la variété rouge mais quitte à refiler des rouges, refilons en même temps les bleus et jaunes qui vont avec (ça fera plus naturel!!!).
Avatar du membre
Hulk
Messages : 2610
Enregistré le : 09 oct. 2002 02:00
Localisation : Île-de-France

ophrys a écrit : Je pense plutôt que ce caractère rare (car vraisemblablement apparu accidentellement) est dominant mais que les homozygotes rouges ne sont pas viables, d'où le fait que les rouges sont hétérozygotes et produisent en descendance également des jaunes et des bleus.. c'est en fait la seule explication...
Arrête-moi si je dis une bêtise, mais pourquoi ce caractère "rouge" (dans un labo de développement photo) serait-il déterminé par un seul gène?

Quant à l'idée de sélectionner de tels individus, j'ai déjà dit ce que j'en pensais, et nous sommes d'accord. Par contre, je veux bien contribuer à baptiser ces poissons: Cyprichromis "eurêka", ça sonne bien, non?
ophrys
Messages : 283
Enregistré le : 24 juin 2003 02:00
Localisation : Brunoy (91)

rien ne justifie qu'il y ait un seul gène impliqué effectivement..
De toutes façons qu'est-ce qu'un gène?. dans la plupart des cas c'est un avatar.. on observe un ou des phénotypes (dont l'hérédité est liée) et en absence d'étude génomique précise on définit au minimum un locus et des allèles... disons que les stats collent bien avec une héridité mendelienne à un locus.. on peut à ce titre avoir un locus qui détermine rouge ou pas rouge et un autre locus qui détermine quand c'est pas rouge si c'est jaune ou bleu (+ le locus lié à l'ocelle noire et/ou jaune), etc...
Mais c'est vraisemblablement plus complexe.
Avatar du membre
Hulk
Messages : 2610
Enregistré le : 09 oct. 2002 02:00
Localisation : Île-de-France

ophrys a écrit : disons que les stats collent bien avec une héridité mendelienne à un locus...
Certes, il n'est pas nécessaire de chercher compliqué (il est même préférable de commencer par le plus simple, alors qu'on a tendance à se ruer dans une direction alambiquée), mais ce qui me faisait tiquer, c'est l'éventuel caractère léthal des homozygotes. Autant pour des drosophiles aux yeux atrophiés (je dis ça au hasard), ça s'envisage aisément, autant pour une teinte orangée dans une nageoire, ça ne se présente pas comme l'explication la plus simple.
Avatar du membre
Benoit J.
Administrateur
Messages : 17135
Enregistré le : 20 mars 2002 01:00
Numéro AFC : 305-81
Localisation : 81
x 4
Contact :

ophrys a écrit : ...et je pense que les personnes qui ont donné l'info devraient réviser leur génétique...
:D Je n'y connais, pour ainsi dire, rien en génétique, j'ai employé le terme qui me semblait approprié, en partant de l'hypothèse d'une population peu brassée, donc avec plus de (risques) consanguinité, et donc tout comme l'albinisme, cette varariation apparaitrait régulièrement mais pas de manière stable...

:jap: Désolé :jap:
Kalago, Kabogo, Maswa, Lubengela, Helembe, Bulu point, Kalilani, Lyamembe, Sibwesa, Kekese, Ikola, Kabwe, Utinta, Slaf rocks, Mpimbwe, Kolongwe, Kipili, Mvuna, Nkondwe, Lupita, Ulwile, Mtosi, Namansi, Fulwe rocks, île de Mamalesa, Molwe, Samazi, Muzi, Kasanga, Kantalamba... :gold:

Je ne répond pas aux questions de maintenance en privé, le forum est là pour ça.
Avatar du membre
Benoit J.
Administrateur
Messages : 17135
Enregistré le : 20 mars 2002 01:00
Numéro AFC : 305-81
Localisation : 81
x 4
Contact :

ophrys a écrit :
... les fournisseurs de la variété rouge augmentaient bien artificiellement la proportion en rouges...
Justement ça ne fonctionne pas... (la proportion est toujours la même).

:read: :jap:
Kalago, Kabogo, Maswa, Lubengela, Helembe, Bulu point, Kalilani, Lyamembe, Sibwesa, Kekese, Ikola, Kabwe, Utinta, Slaf rocks, Mpimbwe, Kolongwe, Kipili, Mvuna, Nkondwe, Lupita, Ulwile, Mtosi, Namansi, Fulwe rocks, île de Mamalesa, Molwe, Samazi, Muzi, Kasanga, Kantalamba... :gold:

Je ne répond pas aux questions de maintenance en privé, le forum est là pour ça.
ophrys
Messages : 283
Enregistré le : 24 juin 2003 02:00
Localisation : Brunoy (91)

par là je voulais dire qu'ils l'augmentaient en ne présentant que des rouges en bourses.. Et même s'ils obtiennent, en croisant des rouges entre eux, des descendances non uniquement rouges, le fait de croiser préférentiellement les rouges entre eux alors que dans la nature les rouges se reproduiraient aussi avec les jaunes et les bleus, a pour conséquence d'avoir plus de rouges (en proportion) en aquarium qu'il y en aurait dans la nature... on ne peut fixer la variété rouge (cad on ne peut obtenir 100% de rouges) mais on peut donc maintenir les fréquences et leur présence en ne croisant que les rouges entre eux (c'est ça qui correspond à de la sélection artificielle)...
Avatar du membre
Benoit J.
Administrateur
Messages : 17135
Enregistré le : 20 mars 2002 01:00
Numéro AFC : 305-81
Localisation : 81
x 4
Contact :

Je suis tout à fait d'accord avec toi.

:jap:
Kalago, Kabogo, Maswa, Lubengela, Helembe, Bulu point, Kalilani, Lyamembe, Sibwesa, Kekese, Ikola, Kabwe, Utinta, Slaf rocks, Mpimbwe, Kolongwe, Kipili, Mvuna, Nkondwe, Lupita, Ulwile, Mtosi, Namansi, Fulwe rocks, île de Mamalesa, Molwe, Samazi, Muzi, Kasanga, Kantalamba... :gold:

Je ne répond pas aux questions de maintenance en privé, le forum est là pour ça.
Répondre

Retourner vers « Tanganyika »