Importateur diskuszucht

Tout sur les Cichlidés d'Amérique du Sud.
Lcaracol
Messages : 406
Enregistré le : 07 oct. 2006 13:57

Bonjour, est ce que vous connaissez cet importateur, et comment -en étant particulier- il serait possible de piocher dans leur liste,

Dans leur vieilles stocklists j'ai vu entre autre des ramirezi sauvage à 30 centimes:
http://diskuszucht.ch/Importliste/STOCK ... a12-04.pdf
http://diskuszucht.ch/Importliste/UPDAT ... r-2004.pdf
http://www.diskuszucht.ch/Importliste/U ... r-2004.pdf

Il y a des magasins français qui se fournissent chez eux?

Les prix affichés sont presque indécents.




yob17
Messages : 59
Enregistré le : 23 sept. 2006 12:05
Localisation : meze

Tes pièces jointes ne sont pas le stock list de l'entreprise citée, mais ceux de leurs fournisseurs (prix en dollars, qtt de box en stock, et nb de poissons/box...).




Lcaracol
Messages : 406
Enregistré le : 07 oct. 2006 13:57

C'était trop beau. Il me reste encore à rêver que pour 120x0,30= 40 dollars et des frais de port, je vais ouvrir une caisse avec 120 ramirezi sauvages dedans.

:cry:

Des Discus bruns à 6 euros, des altums à 5 euros... J'aimerais voir une liste comme ça d'exportateur du Tanganyika, et comparer le prix du Tropheus sauvage par rapport aux prix d'Animalis.

:lol:

Par curiosité j'aimerai quand même connaitre les tarifs à la revente de l'importateur, ils doivent faire blêmir.

:bounce:




Avatar du membre
Hypancistrus_spp
Messages : 394
Enregistré le : 08 sept. 2001 02:00
Localisation : Suisse

Oui et en plus les stock listes datent de 2004!!!

de l'eau a coulé sous les ponts depuis...surtout au brésil!!
A++
Yann


"Don't surrender without fighting"
"Don't give up! Don't ever give up!!!"


Avatar du membre
Flodèp
Animateur
Messages : 8349
Enregistré le : 04 août 2001 02:00
Numéro AFC : 1121.34
Localisation : Hérault

Lcaracol a écrit :Par curiosité j'aimerai quand même connaitre les tarifs à la revente de l'importateur, ils doivent faire blêmir.

:bounce:
vu le boulot fournit pas forcement ...




Lcaracol
Messages : 406
Enregistré le : 07 oct. 2006 13:57

J'imagine qu'à la réception les poissons ne doivent pas être au top. Justement je me demande comment les importateurs font pour acclimater les poissons avant de les renvoyer, je n'ai même pas idée de la durée, de ce que cela nécessite et en quoi cela consiste.
Il y a beaucoup de "casse" dans les importations, ou c'est plutôt une durée d'adaptation à la captivité longue qui nécessite l'acclimatation chez les importateurs?




Avatar du membre
Flodèp
Animateur
Messages : 8349
Enregistré le : 04 août 2001 02:00
Numéro AFC : 1121.34
Localisation : Hérault

Le travail d'importateur s'inscrit vraiment dans la durée . IL faut déjà choisir les fournisseurs qui conviennent aux attentes. Un fournisseur correct pour l'un l'est pas forcement pour l'autre en fonction par exemples des routing aériens, du stock disponible, de sa manière d'emballer, voir même des espèces proposés ou de sa capacité a suivre les besoins de l'importateur.

La qualité de ces poissons dépend de la manière dont ils sont péchés, stockés, voyagent et acclimatés mais on se rend compte que si une des étapes est bâclée ça brise la chaine ...
l'étape qui se passe souvent le plus mal est le voyage . En gros il peut y avoir 3 soucis principaux : la température, la qualité d'eau et le manque d'oxygène.

Pour le premier : c'est assez facile a résoudre normalement, une caisse polystyrène de bonne qualité, des chaufferettes ou de la glace est c'est ok si le temps de parcours n'est pas trop long. Assez facile sauf pour des pays où les caisses ne sont pas disponibles ...
Pour le second : facile dans l'absolu, en pratique plus délicat. Il suffit de prévoir suffisamment d'eau pour chaque poisson et/ou d'utiliser des produits.
Pour le troisième : facile également il suffit de prévoir des volumes importants.

A priori c'est donc facile mais il y a quand même un impératif de rentabilité. la liste que tu fournis au début c'est le prix des poissons, il faut ensuite ajouter le prix de l'emballage (caisses polystyrènes, oxygène, produits divers). Donc imaginons tu as pour une caisse environ 15 ? d'emballage . Si dedans tu mets 15 poissons à 1 ? ... finalement tes poissons te coutent 2 ? et non pas 1? ... si tu en mets 30 à 1?, ils coutent 1.5?.

Il faut également ajouter le prix de transport qui est fonction du poids total de l'envoi ... Plus tu mets d'eau plus c'est cher. Donc une caisse à 15? de 30 poissons à 1? avec 10 litres d'eau te coute 30? ... avec 20 litres elle te coute 60?. Tes poissons coutent maintenant soit 2.5 soit 3.5.


Il y a en plus des frais fixes pour les douanes les services vétérinaires etc. qui eux ne changent pas ou peu en fonction du nombre de caisses et de poissons. L'intérêt est donc de pouvoir importer le maximum de poissons d'un coup pour limiter la part de ses frais fixes mais il faut pouvoir les stocker et les faire voyager (plus le volume est important moins c'est facile en gros)

Le prix d'un poisson sur une liste de fournisseur ne veut pas dire grand chose. Je peux juste te dire que en général il faut compter entre 60 ? et 150 ? (par caisse) de frais qui viennent en plus en fonction du lieu d'origine.

Donc si on prend l'exemple des Geophagus surinamensis du premier stock list (déjà ce ne sont pas des surinamensis mais des abalios mélangés a des dicrozoster ) : 25 poissons par caisse, 1.5 $ par poisson donc environ 30 ? de poissons plus 70? de caisse ça te donne 100? pour 25 poissons soit un prix de revient de 4 ? par poisson. Il faut ensuite payer la personne qui les déballe, les nourrit, dit que c'est pas des surinamensis, les charges sociales, l'eau etc ... Au final ils sont vendus 10 ? à un magasin qui te les revends surement plus de 20 ? pour des poissons de quasi 10 cm probablement.
Idem avec tes ramirezi, 30? de poisson et 70 ? de caisse, ça te les ramène à .83 ? / pièce mais tu les trouvera surement à plus de 4.5 en magasin.

Le travail d'un grossiste est donc de choisir ses fournisseurs, de faire en sorte d'optimiser les couts lors du voyage sans pour autant avoir des poissons de mauvaise qualité beaucoup plus difficiles et couteux à acclimater et en plus de satisfaire ses propres clients par la suite.




xavier.longy
Messages : 1160
Enregistré le : 29 sept. 2001 02:00
Numéro AFC : 1887.87
Localisation : Veyrac

ouais, il faudrait voir à ne pas prendre le pb par le petit bout de la lorgnette. Aux excellentes explications de flo, il faut voir que sur un poisson vendu 10 euros, le vendeur reverse 1.7 de tva, 1.25 d'urssaf, 1 euro pour les caisses de retraite et 50 centimes pour la sécu, sans compter la taxe pro et l'amortissement de la batterie et des frais de local et de personnel. C'est bien de vivre dans un pays où les frais médicaux et l'école sont gratuits et où on peut espèrer une retraite et des alloc pour nos gamins, mais forcément ça augmente le cout des poissons.....Je trouve personnellement complètement normal qu'on finance ce sytème de protection sociale avec nos loisirs.


Rien de grand dans le monde ne s'est fait sans passion.
Quand je serai grand, je serai Patrick de Rham ou Patrick Tawil!


Lcaracol
Messages : 406
Enregistré le : 07 oct. 2006 13:57

Merci beaucoup pour vos explications, je commence à mieux comprendre. Par contre je trouve que l'étape "en France" ne justifie pas la différence de prix entre des poissons d'élevage asiatiques et des sauvages, c'est la différence de prix entre sauvage et élevage qui me semble étrange maintenant car il me semble que les manipulation chez l'importateur devraient être les mêmes.

Dans tous les cas merci beaucoup car personnellement je n'ai jamais vu nulle part d'explications sur le fonctionnement de l'importation des poissons d'aquarium.

Je regrette juste de ne pas voir plus souvent de poissons sauvages dans le commerce, s'il semble possible que dans certains cas cela reviendrait presque au même prix. Le ramirezi sauvage ce serait une surprise je crois.




arowana15
Messages : 19
Enregistré le : 22 nov. 2006 20:41
Localisation : CANTAL

la TVA n'est-elle pas à 5,5 pour les poissons ?
ce qui ne change en rien le raisonnement de fabien :wink:




arowana15
Messages : 19
Enregistré le : 22 nov. 2006 20:41
Localisation : CANTAL

euh , pardon de xavier.




Avatar du membre
Flodèp
Animateur
Messages : 8349
Enregistré le : 04 août 2001 02:00
Numéro AFC : 1121.34
Localisation : Hérault

Est-ce que tu peux donner des exemples pour la différence entre sauvage et élevage ?




decibel34
Messages : 70
Enregistré le : 24 mars 2007 01:20
Localisation : 34 HERAULT

+1




Avatar du membre
Flodèp
Animateur
Messages : 8349
Enregistré le : 04 août 2001 02:00
Numéro AFC : 1121.34
Localisation : Hérault

arowana15 a écrit :la TVA n'est-elle pas à 5,5 pour les poissons ?
ce qui ne change en rien le raisonnement de fabien :wink:
oui c'est vrai ! c'est un bon avantage pour les vendeurs de poissons d'ailleurs. Quasi tout ce dont on se sert pour soigner et maintenir les poissons à un TVA à 19.6 et les poisson que l'on vend sont à 5.5% (peut être la nourriture a une TVA à 5.5 aussi me souvient pas)




Lcaracol
Messages : 406
Enregistré le : 07 oct. 2006 13:57

Florent.De.Gasperis a écrit :Est-ce que tu peux donner des exemples pour la différence entre sauvage et élevage ?
Je pensais en règle générale, étant donné que si je comprends bien l'essentiel du prix d'un poisson vient du prix du transport de la poche d'eau dans l'avion, en gros de l'encombrement que prend le poisson.

Et j'imagine que le billet d'avion Singapour<->Paris vaudra en gros celui de Manaus ou une ville en Colombie<->Paris

Ensuite il me semble avoir lu que l'élevage du néon innesi en Asie avait provoqué une chute de la pêche du néon sur place. Et dans la stock liste le neon a l'air aussi cher que le cardinalis, or il me semble qu'en animalerie les cardinalis sont sauvages et les néons d'élevage. Je peux me tromper, si ça se trouve seul les innesi "diamant" sont d'élevage. Mais j'avais compris que les cardinalis et les nez rouges étaient pratiquement les seuls tetras sauvages du commerce car ils étaient trop compliqués à élever comparés aux néon noir, au rose et au normal.

Dans le cas du ramirezi, je ne vois pas pourquoi l'on trouve autant de ramirezi "moches" si il est possible d'avoir du ramirezi sauvage au même prix. C'est du à la rareté des exportation j'imagine, mais pourtant ça a l'air commun sur place sur les ramirezi, tout comme les dicrossus filamentosus qui eux sont sauvages en animalerie.

Ensuite dans le cas du scalaire, il me semble que les scalaires sauvages valent plus que les marbrés et voiles habituels en animalerie. Je ne représente pas la taille de ceux qui sont exportés de Leticia:
http://diskuszucht.ch/Importliste/STOCK ... a12-04.pdf
Vendu 3 euros par caisse de 30, cela ferait 5 euros de caisse par poisson, 8 euros

Et j'imagine qu'ils ne seront pas beaucoup plus gros que les scalaires asiatiques.

Je ne sais pas à combien par caisse voyagent les scalaires asiatiques, mais il me semble que les scalaires de Leticia sont les "altum perou" qui sont vendus 20 euros contre 7 euros pour des scalaires normaux

Ensuite dans le cas des apistogramma, il y a une profusion de "red flame" alors que l'exportateur envoie des sauvages par paquets de 150, rapporté aux 800 cardinalis par caisse cela ferait qu'un apistogramma agassizi sauvage vaudrait en gros 7 cardinalis. Donc ici le prix d'un apistograma red, 10e50.

Je n'ai pas vu d'agassizi sauvage en magasin, mais je crains que cela ne soit plus cher.

Ce serait la capacité à fournir des poissons des exportateurs, plus faible que celle des éleveurs, ou trop saisonnière, qui ferait que l'on rencontre avant tout des ramirezi et des scalaires d'élevage plutôt que du sauvage?

Personnellement je n'ai pas vu de ramirezi sauvage en magasin, mais par contre dans le cas des scalaires ce que j'ai vu était des individu juvéniles sauvages à 14 euros au lieu de 7 pour ceux d'élevage.

Dans le cas de l'innesi, il y a une différence du prix "par caisse" entre l'asie et le sauvage si les innesi du commerce sont d'élevage alors que les cardinalis vendus à peu près le même prix sont sauvage?

En gros je me demande comment comparer les prix, et la fréquence en magasin, entre sauvage et élevage dans les cas des scalaires, des apistograma agassizi, des papiliochromis ramirezi, et des néons cardinalis et innesi.

C'est avant tout de la curiosité, mais je me demande pourquoi tous les dicrossus filamentosus que je voie sont sauvages et tous les ramirezi d'élevage, et valent à peu près au même prix.

Même chose pour le néon innesi vs le cardinalis.

J'espère que mes interrogations ne sont pas trop mal formulées, en fait maintenant que tu as répondu a ma question je ne comprend plusvraiment la question que je me posait...
Modifié en dernier par Lcaracol le 27 août 2008 19:45, modifié 1 fois.




Avatar du membre
Flodèp
Animateur
Messages : 8349
Enregistré le : 04 août 2001 02:00
Numéro AFC : 1121.34
Localisation : Hérault

Dans la pratique c'est un peu plus compliqué quand même.

Déjà il n'y a pas que le sud est asiatique qui produit des poissons il y a aussi des pays d'europe de l'est (ça voyage souvent par la route et non pas par avion et les formalités douanières sont plus simples)

Ensuite imagine Singapour ou Hong Kong qui sont des plaques tournantes du commerce internationale , le transit aérien, les infrastructures sont bien plus développées qu'en Amérique du sud ou qu'en Afrique par exemple. Et le savoir faire et les moyens disponibles sont différents.

Après je pense que tu idéalises aussi un peu trop les poissons sur la liste. Les Apistogramma sauvages sont souvent minuscules surtout ceux à 150 par caisse, c'est des poissons de 2 cm par les gros spécimens que tu trouves en animalerie . Les ramirezi c'est un peu le même problème et en plus c'est assez délicat à maintenir pour le commun des mortels quand même.

il y a plein de critères qui entre en jeu. Difficile de répondre comme ça mais bon par exemple sur la liste de Colombie il y a 2 caisses de 600 cardinalis en grosse taille de disponible ... soit 1200 poissons si aucun ne meurt, c'est assez peu imagine combien il s'en vend en France . Plus facile de les trouver en élevage. C'est encore plus vrai pour les néons en cas de promo dans une grande chaine c'est pas les 20 000 de la liste qui suffiront surtout qu'ils sont vraiment cher par rapport a des poissons d'élevage. Essaie de te rappeler du prix d'une promo sur des néons !




Lcaracol
Messages : 406
Enregistré le : 07 oct. 2006 13:57

Je dois reconnaitre que je vais peu en animalerie, je ne connais pas le prix d'une promo sur les néons. Mais donc si je comprends bien une grosse raison de la rareté des sauvages est la donc la faible capacité d'exportation et les infrastructures locales pour exporter qui ne suffisent pas, et sont négligeables par rapport à Hong Kong, il faut donc de l'élevage en majorité. Après tout c'est mieux que de piller des biotopes, et il n'y a pas forcement grand monde qui tient absolument à avoir des poissons sauvages. Par contre je suis presque sur que la grosse majorité des néons cardinalis sont sauvages, il me semble que le cardinalis représente peut être plus de 90% des poissons qui transite par Manaus, qui doit être la ville la mieux équipée pour exporter des poissons sauvages j'imagine.

Il est peut être plus prudent de ne pas connaitre les prix des poissons exportés d'Asie ou de tchéquie, comparés aux sauvages j'imagine qu'un scalaire voile ou un barbus de sumatra ne doit vraiment pas valoir grand chose sur place.

En tout cas merci pour tes réponses, d'après le post sur les ramirezi, parfois il pourrais y en avoir en animalerie, maintenant je vais aller démarcher les revendeurs du coin pour les convaincre de commander une caisse de ramirezi, et leur prendre juste un couple...




Avatar du membre
Flodèp
Animateur
Messages : 8349
Enregistré le : 04 août 2001 02:00
Numéro AFC : 1121.34
Localisation : Hérault

essaie de le convaincre de commander chez un fournisseur qui commande des sauvages ça sera plus simple ;)




Lcaracol
Messages : 406
Enregistré le : 07 oct. 2006 13:57

C'est pas faux, ça me rappelle justement un responsable en animalerie qui se lamentait en m'expliquant qu'il voyait régulièrement des trucs rares cez son fournisseur, mais ne pouvait rien faire rentrait car il les clients étaient content avec du "tout venant". Il avait une expression dont je ne me souviens plus pour dire "les poissons archi-courants qui représentent 95% du chiffre d'affaire" en opposition aux espèces rares et intéressantes qui mettront des mois à se vendre...




Avatar du membre
Flodèp
Animateur
Messages : 8349
Enregistré le : 04 août 2001 02:00
Numéro AFC : 1121.34
Localisation : Hérault

20/80 ... 20 % des espèces 80% du chiffre d'affaire




Lcaracol
Messages : 406
Enregistré le : 07 oct. 2006 13:57

C'est ça, et apparemment pour un vendeur e animalerie c'est pas réjouissant l'acheteur de 20/80...

Je n'arrive plus a retrouver les stocklist de Singapour avec les Tropheus sélectionnés rouge flashy, mais par contre d'après la stocklist de ces exportateurs les Tchèques reproduisent les Pterophyllum altum sans problème, alors que d'après les sites internet français la reproduction d'altums est anecdotique.

http://petra-aqua.com/katalog.php?kat_i ... =en&page=1

Ils ont des "trucs" secrets ou cela peut être les "faux altums" dont on entend parler?




Avatar du membre
Hypancistrus_spp
Messages : 394
Enregistré le : 08 sept. 2001 02:00
Localisation : Suisse

Il y a le critère aussi de mortalité

Un envoi depuis l'AM du Sud comporte des risques, long trajet, qualité d'eau parfois douteuse.
Poissons sauvages sont porteurs de parasites, bref le risque de perte est important...il faudra alors repercuter les pertes dans le prix de vente des poissons.

Les poissons d'élevage tchèques sont déjà +/- adapté à la vie en aqua, à des qualité d'eau correspondant + à ce que l'on a ici, le voyge se passe en générale mieux...

Je vois quand même + de pertes chez des poissons nouvellement arrivés qui sont sauvage que parmi les poissons nouvellement arrivés qui sont d'élevage.

Dans un mode de rendement, mieux vaut prendre les poissons qui resteront vivant + longtemps et + nombreux que de risquer de tout perdre sur un import d Am du Sud


"Don't surrender without fighting"
"Don't give up! Don't ever give up!!!"


Avatar du membre
Manochke
Messages : 57
Enregistré le : 12 oct. 2007 00:09
Localisation : Nà®mes (30)

Lcaracol a écrit :...d'après la stocklist de ces exportateurs les Tchèques reproduisent les Pterophyllum altum sans problème, alors que d'après les sites internet français la reproduction d'altums est anecdotique.

http://petra-aqua.com/katalog.php?kat_i ... =en&page=1

Ils ont des "trucs" secrets ou cela peut être les "faux altums" dont on entend parler?
Sur le stock list c'est des vrais(au paiement aussi d'ailleurs :D ), à l'arrivage c'est moins sur :(
Je n'ai jamais travaillé avec petr'aqua, mais chez d'autres tchèques c'est comme ça.


Manochke, chasseur de poulemouths de père en fils.


Avatar du membre
HAMA
Animateur
Messages : 4351
Enregistré le : 02 mars 2004 01:00
Localisation : 46 Lot

Lcaracol a écrit :C'est ça, et apparemment pour un vendeur e animalerie c'est pas réjouissant l'acheteur de 20/80...

Je n'arrive plus a retrouver les stocklist de Singapour avec les Tropheus sélectionnés rouge flashy, mais par contre d'après la stocklist de ces exportateurs les Tchèques reproduisent les Pterophyllum altum sans problème, alors que d'après les sites internet français la reproduction d'altums est anecdotique.

http://petra-aqua.com/katalog.php?kat_i ... =en&page=1

Ils ont des "trucs" secrets ou cela peut être les "faux altums" dont on entend parler?
A l'époque ou je cherchais de véritables P.altum, mais en F1 ou F2 j'avais contacté Jens Gottwald qui avaient 2 pistes en Allemagne.
Voici sa réponse:

Ils sont très difficile à trouver. Il avait un doute sur un des éleveurs car il le soupçonnait de croiser les P.altum. On ne voyait pour ainsi dire aucune différence sur les F1, elle commençait à apparaitre sur les F2. Pour cette raison il préférait attendre avant de m'en fournir.

Je ne dis pas pour autant que les Tchèques n'arrivent pas à les reproduire.

Quant aux sauvages on peut en trouver, mais ils sont très difficiles à maintenir sur un long terme.




Lcaracol
Messages : 406
Enregistré le : 07 oct. 2006 13:57

Merci pour vos éclaircissement. On dirait que les tchèques ont un sens bien à eux des transactions, les altums qui évoluent en scalare dans le camion c'est plutôt moyen. D'après la stocklist de ce magasin tchèque, les éleveurs locaux seraient capable d'élever n'importe quoi, que ce soit en américain ou en tanganyika ou en quoi que ce soit. Ils disent que leurs poissons sont la production de petits éleveurs locaux. Je me demande un peu à quoi ça ressemble leurs "fermes tchèques" ce sont des fishrooms géantes?




Répondre

Retourner vers « Amérique du Sud »